Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Nos prêtres nous présentent leurs voeux

Accepter l'incertitude pour changer nos vies

le Vendredi 06 janvier 2017

La coutume veut que l’on échange des vœux en cette période de l’année: vœux de bonheur, de santé, de réussite, de prospérité…

Ces vœux, nous les échangeons au moment où s’ouvre la page blanche d’une nouvelle année. De quoi sera-t-elle faite?

Il y a les événements prévisibles: tel projet déjà mûri de longue date, un examen à passer, un mariage, un changement dans la vie professionnelle… Mais il y a aussi tout ce qui nous surprendra au gré des rencontres et des événements de la vie. Il y a aussi — pourquoi le cacher? — la maladie ou l’accident qui peuvent nous toucher de près.

Formuler des vœux trop précis, c’est peut être aussi vouloir avoir barre sur l’avenir...Ce serait bien si nous pouvions éviter les incertitudes de l’avenir. Réussite, bonheur, prospérité, santé, autant de souhaits qui finalement ne visent qu’à nous protéger de l’inattendu, du surprenant ou du dérangeant. Et s’il fallait nous souhaiter de l’inattendu, du surprenant ou du dérangeant?

L’inattendu, ce serait tout ce que nous n’avions pas prévu alors que l’on a tendance à vouloir tout prévoir au « programme » pour éviter toute surprise. Le surprenant, ce serait ces rencontres qui bousculeraient nos certitudes. Le dérangeant, ce serait ces événements qui nous provoqueraient du changement.

Vous me direz qu’avec ça, on ne sait pas où l’on va, jusqu’où cela peut nous entraîner…

Justement, c’est peut être cela qu’il faut nous souhaiter: ne pas savoir où la vie va nous entraîner , ce qu’elle va provoquer ou déranger dans nos projets bien définis...

Il y a là une démarche qui a à voir avec la foi ! Faire confiance à la vie et à l’avenir, sûrs que Dieu nous y appelle.

Marie a vécu pleinement cette confiance en Dieu et son regard s’est élargi aux dimensions du monde. N’a-t-il pas fallu qu’elle se laisse déranger par cet imprévisible destin que Dieu lui réservait?

Je vous souhaite d’être à l’affut des bruits de ce monde, d’être veilleurs, d’être à l’écoute des appels de Dieu. Cela provoquera sans doute des changements dans nos vies.

 

Abbé Pierre DEFAUX

 

 

 

 

Belle et heureuse année 2017. Qu’elle réponde à toutes vos espérances et que la santé soit là pour pouvoir réaliser tous vos projets.

Belle et heureuse année à chacun, mais aussi belle et heureuse année à nos communautés. Que nous recherchions pendant toute cette année à inventer des chemins qui les rendent plus fraternelles, plus accueillantes et plus joyeuses.

Que cette nouvelle année soit pour nos communautés une nouvelle étape dans le désir de suivre le christ, d’en vivre et d’en témoigner.

Que nous ayons le désir tous ensemble d’annoncer l’Evangile qui est la réponse à tant de maux de notre planète.

Que nous soyons artisan de paix là où nous vivons et que nous cherchions tous ensemble comment répondre à l’appel du Seigneur.

Que nous soyons inventifs et que nous ayons de l’audace pour trouver de nouveaux moyens d’annoncer la bonne nouvelle de jésus.

En cette année importante pour la France, que nos choix se tournent vers ceux qui construisent des ponts et non des murs comme nous le rappelle le pape.

Que nous ayons l’audace de croire que la différence est une richesse et que souvent la peur vient de ce que nous ne connaissons pas. Alors sachons aller vers l’autre pour le découvrir et pour l’aimer.

C’est la fraternité, le partage, l’accueil et la solidarité qui sauveront le monde. Et non le repli sur soi, qui est source de tous les conflits.

Bonne et heureuse année à tous. Que le Seigneur vous accompagne et vous garde.

 

Abbé Pascal ROMEFORT

 

 

Article publié par Paroisse • Publié Vendredi 06 janvier 2017 • 119 visites

Haut de page