Noël : l'espérance sera la plus forte

Le soir de Noël nos yeux sont fixés sur la lumière de Bethléem. Alors permettez nous, en regardant l’enfant de la crèche, de vous raconter une histoire.

Nous sommes en famille, un soir de Noël. Toute ma maisonnée parle et rit pendant qu’un enfant se glisse dans la salle à manger et s’approche de la table décorée. Au milieu des décorations, l’enfant remarque quatre belles bougies dont les flammes brillantes dansent pleines de vie et semblent tenir conversation…

 « Moi je suis la lumière de la paix, dit la première Flamme, et je me demande pourquoi je brûle ? Qui croit encore à la paix ? Regardez ces guerres partout... Ces gens innocents qui meurent...Regardez ces violences à l’école... Regardez ces disputes à la maison... Je suis la lumière de la paix et je ne sers à rien ! Personne ne désire plus m’accueillir ou me propager... »
En disant ces mots, la première flamme, celle de la paix s’éteignit.
 

La deuxième flamme prit aussitôt la parole :
« Moi je suis la lumière de l’Amour et je me demande aussi si je vais continuer à brûler. Aujourd’hui, les gens s’enferment et ne pensent qu’à eux... Leur seule lucarne, c’est l’écran de télé ! Là, ils voient bien qu’il y a plein d’enfants qui n’ont pas à manger ou qui souffrent ; il voient aussi, d’un œil distrait, les reportages sur les personnes seules et sur les gens à la dérive... Ils voient tout cela mais ils restent assis dans leurs fauteuils... Ils ne font rien... Ils ne bougent pas le petit doigt. Et moi, je vis pour être donnée au monde, pour être partagée... Alors à quoi bon vivre, à quoi bon continuer à brûler ?
En disant cela, la deuxième flamme, celle de l’Amour s’éteignit.
 

La troisième bougies de Noël prit la parole:
« Moi,  je suis la lumière de la Foi. Cela fait des année que je dis : « Ayez confiance en Dieu ! Il est avec nous! Il peut nous accompagner, nous épauler, nous porter... » Mais qui croit en ces paroles ? Qui à confiance en Dieu ? Qui s’appuie sur lui ? Je crois que je suis moi aussi inutile...Les gens n’ont plus besoin de moi... »
Et la troisième flamme, celle de la Foi, s’éteignit.
 

Il ne restait plus qu'une flamme et l’enfant était devenu triste parce que la belle table de Noël était presque dans l’obscurité.
L’enfant dit à la dernière flamme : « Alors, toi aussi tu vas t’éteindre ? »
Seule, mais plus vive que jamais, la quatrième flamme lui répondit: « Non! Je vais continuer à briller ! Toujours ! Je suis la lumière de l’Espérance…
C’est moi qui vous permet de tenir pendant les moments de tristesse, de découragement. Je suis la lumière qui jaillit dans la nuit, dans le doute, dans le froid pour illuminer les terres humaines. Je suis le petit enfant de Bethléem qui sème et qui sème encore, et qui rallume toutes les vies éteintes… Et je serais toujours là !
 

L’enfant médita un instant ces paroles...Il comprit que la flamme espérance pouvait redonner vie à toutes les autres flammes. IL prit alors entre ses mains la petite lueur et ralluma bien vite les trois autres mèches :  Celle de la Paix, de l’Amour et de la Foi. Et toutes ces flammes brillèrent d’un si grand feu qu’elles illuminèrent fortement les cœurs de tous les convives ! Tous en chœur, il se mirent debout et chantèrent la gloire de Dieu :
 

« GLORIA UN EXCELSIS DEO »
 

IL EST TEMPS DE RALLUMER LA FLAMME DE LA PAIX QUI EST DANS TON CŒUR :
Alors qu’on ne parle que de guerre autour de nous, de violence dans nos écoles ou dans nos quartiers. Noël nous invite à comprendre que le chemin de la Paix est le chemin qui mène à Dieu.
Que le désir de l’enfant de la crèche est d’abord de mettre la paix en chacun de nous, et pour cela il nous dit combien Dieu nous aime.
Pour  faire la paix autour de moi, il faut d’abord que je fasse la paix avec moi-même, m’accepter tel que je suis, apprendre à me regarder d’une manière positive, et pour cela je peux laisser Dieu poser son regard sur ma vie, car il ne juge pas, ne condamne pas...Il me dit que j’ai du prix à ses yeux et qu’il m’aime comme je suis.
Si lui, Dieu, m’aime, il me fait comprendre que je suis unique et que ma vie est importante pour lui ! Alors deviens un artisan de paix là ou tu vis, dans ta famille, ton école, ton quartier, car la paix rend heureux celui qui la donne et celui qui la reçoit. Faire la paix, c’est faire briller un peu plus fort l’étoile de Noël.
 

IL EST TEMPS DE RALLUMER LA FLAMME DE L’AMOUR QUI EST DANS TON CŒUR.
Alors que nous vivons dans un monde qui ne sait plus trop ce que veut dire aimer et qui souvent confond désir et amour, l’enfant de la crèche, lui, nous dit jusqu’où va l’amour de Dieu pour nous. Il se fait bébé pour venir nous rejoindre et nous dire que plus nous aimons, plus nous ressemblons à Dieu.
Aimer c’est tout donner, Aimer c’est vouloir le bonheur de l’autre. Aimer c’est être capable de donner sa vie comme une maman ou un papa pour sauver son enfant en danger... Dieu lui aussi nous Aime au point de venir lui-même pour nous sauver et lui choisit de venir dans ce qu'il y a de plus fragile : un enfant ! Parce qu’un enfant réveille en nous ce qu' il y  a de meilleur. Devant un bébé tout l’amour qui était en sommeil en nous se réveille. C’est ce que veut faire l’enfant de la crèche : réveiller l’Amour qui est en nous pour que nous soyons heureux. Qu’attends-tu pour aimer ? Plus tu aimeras, plus l’étoile de la crèche brillera !
 

IL EST TEMPS DE RALLUMER LA FLAMME DE LA FOI QUI EST DANS TON CŒUR !
Qui croit encore ? Saint Jean nous dit que celui qui aime connaît Dieu ! Celui qui n’aime pas ne peut pas le connaître… Toi qui te dis athée, qui dis ne croire en rien, si tu aimes, sans le savoir, tu connais Dieu. Oui, plus nous aimons plus nous avons la connaissance de Dieu, car Dieu et l’Amour c’est la même chose.
La Foi est une histoire d’amour : Si je découvre que je suis aimé de Dieu comme je suis, alors j’ai envie de répondre à cet amour comme un fiancé à sa fiancée, et là commence l’histoire de la Foi.


L’enfant de la crèche vient réveiller ce qui est divin en nous et nous dit que nous n’avons pas à chercher Dieu dans les nuages ou dans des théories plus fumeuses les unes que les autres, mais que Dieu se trouve dans les cœurs capables d’aimer ! C’est là qu’il choisit de naître… Alors plus tu aimes, plus tu deviens croyant et plus l’étoile de la crèche peut briller.
 

JOYEUX NOËL A TOUS ; que la lumière de l’espérance réveille en nous, l’Amour, la Paix, la Foi : ce sont des chemins pour faire un monde plus beau !
C’est le chemin que l’Enfant de la crèche devenu adulte va vivre et nous invite  à vivre avec lui…
Car l’Amour, la Paix et la Foi sont les chemins qui nous disent Dieu et nous conduisent à lui
Que l’enfant de la crèche réveille notre Espérance en la Paix, l’Amour et la Foi et Noël sera vraiment Noël !

EQUIPE D’ANIMATION DE LA PAROISSE
Abbé Pascal ROMEFORT l’Abbé Pierre DEFAUX
 

 

Article publié par Julien RUFIN • Publié le Lundi 17 décembre 2012 • 1996 visites

keyboard_arrow_up