Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Céline : avoir la foi à 25 ans

Portrait de Céline qui recevra pour la première fois l'eucharistie ce dimanche 10 novembre 2013.

Avez-vous remarqué ces deux jeunes femmes tous les dimanches à la messe ?
Mais si, elles sont avec deux petits qui sont très sages d’ailleurs et qui suivent aussi avec grande attention les paroles du prêtre. Mais qui sont-elles ?

Le parcours de Céline

celine celine  Je vous présente d’abord Céline, la maman des deux petits bouts.

Mat (3 ans) et Chloé (18 mois) sont ses enfants. Céline, elle, a 25 ans. Elle va recevoir pour la première fois le corps de Christ ce dimanche 10 novembre 2013.

Elle a été baptisée à l’âge de 4 ans.

C’est quand elle prépare le baptême de son premier enfant, Mat, en 2010 qu’elle se met à réfléchir sur la possibilité pour elle de communier au corps du christ.

Son chemin se poursuit encore quand, à la naissance de sa fille Chloé, elle demande à sa sœur Lucile d’être la marraine. Cependant, Lucile n’est pas baptisée, elle ne peut donc être marraine.

Le parcours de sa sœur Lucile : une marraine qui sera baptisée la veille du baptême de sa filleule

Lucile Lucile  Voici donc la deuxième jeune femme, c’est Lucile, la sœur de Céline. Elle a 18 ans. Et c’est elle qui deviendra marraine de Chloé. Car Lucile recevra le baptême à Pâques 2014 et Chloé sera baptisée le lendemain.

Quand Céline demande à sa sœur de devenir marraine de Chloé, Lucile décide alors de demander aussi le baptême. Il s’agit pour elle de remplir son rôle de marraine totalement dans la foi de Jésus. Elle ne veut pas être une marraine à moitié et souhaite s’engager entièrement par amour pour sa filleule et par son désir profond de devenir elle-même enfant de Dieu.

Céline et la foi

Mais revenons à Céline. Elle est en chemin sur la route du catéchuménat avec Laurence et Claire depuis presque 2 ans. Des liens très étroits se sont tissés entre elles. Céline a d’ailleurs choisi Claire comme marraine de confirmation. Elles sont devenues des amies et nous confie qu’elle a rencontré des personnes formidables.

 

Chose rare, Céline a d’abord reçu la confirmation en juin 2013 avant donc de recevoir l’eucharistie. Laurence son accompagnatrice ne pouvait être là. Céline a donc demandé à faire sa première communion plus tard pour que ses deux accompagnatrices soient présentes toutes les deux.

 

Céline confie que sa confirmation fut un moment très important et très émouvant. Elle a été marquée également par le fait de voir autant de jeunes partager la même foi et la proclamer en s’engageant devant tous par la confirmation.

 

Le détonateur pour Céline fut donc le baptême de ses propres enfants qui a réveillé en elle sa soif de Dieu. Depuis toujours, elle ne peut s’empêcher de rentrer dans toutes les églises qu’elle croise pour s’arrêter, écouter, regarder et prier. Céline nous dit qu’aller à la messe est un réel besoin. Si elle ne peut y aller un dimanche, elle cherche un autre endroit, un autre moment pour goûter à la parole de Dieu. Enfant, sa maman l’avait déjà familiarisée avec la Bible qu’elle continue à prendre tous les jours pour y piocher des textes et s’imprégner de la parole pour la faire résonner en elle dans sa vie de jeune maman.

 

Céline insiste aussi sur l’importance des rencontres dans la communauté. Celle de Laurence et de Claire d’abord. Elle est émerveillée de voir à quel point la confiance et la complicité ont grandi entre elles. Au-delà de ses accompagnatrices, elle a aussi besoin de sentir que nous constituons tous une vraie famille dans l’Eglise.

 

Tout cela fait que Céline aurait envie de s’engager aussi plus tard, quand ses enfants auront grandi, dans le catéchuménat, mais cette fois, côté accompagnant.

 

Merci Céline pour ce témoignage.

 

Toute la communauté est heureuse de t’entourer dimanche pour ta première communion !

Article publié par Anne- Fleur • Publié Mardi 05 novembre 2013 • 4574 visites

Actualités de l'Eglise

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune
Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a accueilli la troisième rencontre...

Commémoration : un an après la mort du Père Hamel
Un an après l'assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016), prêtre de...

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Mgr Georges Pontier : « Il y a un an, le Père Jacques Hamel était assassiné »
Déclaration de Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence...

Haut de page