Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Le parrain et la marraine

Le parrain et la marraine

Le parrain et la marraine sont choisis par les parents parce que ce sont des proches ou des amis.

 

En acceptant, ils prennent une responsabilité auprès de leur filleul(e), ils sont invités à être témoins de la foi de l'Eglise catholique.

 

Les premiers éducateurs de la foi sont, bien sûr, les parents. Le parrain et la marraine auront à se tenir aux côtés des parents et à les épauler dans cette mission d'éveilleurs à la foi.

 

C'est la raison pour laquelle l'Eglise demande que le parrain et la marraine soient eux-mêmes chrétiens (et donc baptisés) et désireux d'aider leur filleul(e) à grandir dans sa vie de baptisé.

 

Avec les parents, ils sont appelés à faire découvrir à leur filleul(e) son appartenance à la famille des enfants de Dieu.

 

Ils ne sont pas appelés à être de simples amis du baptisé et de ses parents...

 

Ce que l'Eglise attend d'eux, c'est qu'ils soient, auprès de leur filleul(e), des "éveilleurs" de la foi en Jésus Christ et des "guides" sur le chemin de la vie chrétienne.

 

En pratique :

  • Le parrain et la marraine doivent être baptisés dans la foi de l'Eglise Catholique. L’un des deux doit avoir fait sa première communion.
  • L'âge minimum du parrain et de la marraine : tous les deux doivent au moins être entrés en catéchèse.
  • Le parrain et la marraine sont invités à se rendre aux deux soirées de préparation au baptême de leur filleul.
  • La tradition fait que l'on donne un parrain et une marraine mais un seul suffit pour baptiser dans la foi en Christ. Le droit de l’église et la tradition des derniers siècles ne prévoient pas la possibilité d’avoir deux marraines ou deux parrains.

 

Article publié par Anne- Fleur • Publié Mardi 14 avril 2015 • 802 visites

Actualités de l'Eglise

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune
Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a accueilli la troisième rencontre...

Commémoration : un an après la mort du Père Hamel
Un an après l'assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016), prêtre de...

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Mgr Georges Pontier : « Il y a un an, le Père Jacques Hamel était assassiné »
Déclaration de Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence...

Haut de page