Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Nos futurs baptisés adultes de Pâques

Voici notre Église qui se multiplie : présentation de nos catéchumènes qui seront baptisés à la veillée Pascale ce samedi à Sainte Barbe Anzin.

Jonathan, 29 ans, catéchumène : « J’attend le baptême comme mon mariage mais cette fois un mariage avec le Christ !»DSC03885.JPG DSC03885.JPG  

Je me suis posé la question de l’entrée en catéchuménat à l’occasion de la préparation au mariage qui a réveillé en moi une soif du Christ.

Ainsi, cette préparation et mon engagement vers le baptême ont aussi donné envie à ma femme Julie de poursuivre son chemin puisqu’elle a demandé la confirmation.

J’ai fréquenté l’école du Sacré Cœur à Anzin et ai fait mes études de kiné à La Catho. Même si j’ai grandi dans un milieu à priori pas trop hostile aux chrétiens, je n’étais pas touché par le message du Christ. Cependant, je me suis posé souvent beaucoup de questions au sujet de la religion et de Dieu.

J’ai suivi une préparation « à la carte » à cause de mon emploi du temps professionnel très chargé. C’est l’abbé Pascal Romefort qui me forme depuis le mois d’avril 2012. Nous nous voyons au rythme d’une fois par mois.

Le cheminement vers le baptême m’a amené à réfléchir sur moi-même. Il m’apporte beaucoup sur le plan personnel et professionnel. Dans cette démarche, je me sens vraiment soutenu par la communauté paroissiale.

Pour moi, les seules difficultés rencontrées dans ce parcours sont d’ordre organisationnel à cause de mon métier. J’ai aussi appris à prier. Mais ce n’est pas une prière de demande. Elle est pour moi l’occasion d’une introspection. Comment pourrais-je changer ça ? Comment faire mieux ? Je réfléchis sur la manière d’être acteur dans une situation qui me tient à cœur.

J’essaie de prendre exemple sur le Christ. La notion de Pardon m’aide beaucoup sur le plan personnel ; celle de l’Ecoute sur le plan professionnel.

Avant, je n’avais pas la foi. Aujourd’hui, je n’ai plus de doutes et c’est une grande joie pour moi d’être baptisé. J’attend le baptême comme mon mariage mais cette fois un mariage avec le Christ !

C’est moi qui ai choisi mon parrain, c’est une personne qui est croyante, catholique et que j’estime énormément.

Guillaume, 21 ans, catéchumène :
« J’attends de naître »Guillaume DSC03883.JPG  
Guillaume
Guillaume

Je me suis posé la question de l’ entrée en catéchuménat lorsque ma sœur m’a demandé de devenir le parrain de son petit Loïc qui a aujourd’hui 3 ans. C’est l’élément déclencheur de mon envie de demander le baptême. Il y a aussi ma grand-mère qui a profondément marqué mon enfance par sa foi.

Je suis la formation depuis 2 ans avec Emmanuelle, notre accompagnatrice. Nous cheminons avec Allison et Christophe.

Depuis mon arrivée dans le groupe, je me suis posé énormément de questions, je voulais absolument connaître le Seigneur. Aujourd’hui, j’ai trouvé ma place ; avant, j’étais dans le flou.

Dans ma vie de tous les jours, le message de l’Evangile sur la solidarité, l’aide que nous nous donnons les uns les autres me parle beaucoup.

Aujourd’hui, ma foi a évolué. Je suis en attente du baptême. J’attends de naître à la veillée Pascale, le jour de mon baptême.

Je n’aurai qu’une marraine. C’est celle choisie par mes parents lorsque j’étais tout petit et qui sera bientôt ma vraie marraine de baptême.

 

Christophe DSC03884.JPG  
Christophe
Christophe

 

Christophe, 28 ans, catéchumène :
« Lorsque des gestes sont posés sur nous durant les différents scrutins, je suis ému.»

Je suis né dans un mileu pratiquant mais je n’ai pas reçu le baptême bébé pour raisons familiales. L’idée du baptême m’a souvent effleuré et elle est devenue de plus en plus claire, voire vitale. Pour avancer sur le chemin de chrétien, il faut d’abord recevoir le baptême et cela est devenu un réel besoin. Je ressens très fort le besoin d’aller à la messe, j’y suis à ma place.

Mon cheminement a commencé avec Hervé Desprez. Je prépare mon baptême depuis juin 2012 puis j’ai rejoint le groupe déjà constitué par Allison, Guillaume et Thierry qui prépare sa confirmation.

Le parcours avec notre groupe est très appréciable. Chacun peut apprendre de l’autre. Je vis ce cheminement en parrallèle avec le fait d’aller à l’église tous les dimanches. « Je vis ma messe ». Lorsque des gestes sont posés sur nous durant les différents scrutins, je suis ému.

Je me suis mis à lire la Bible. J’ai bien aimé le livre des Proverbes. Je viens de finir le Cantique des Cantiques. Il n’y a pas un passage qui me plaît plus qu’un autre, chaque livre apporte quelque chose. Je vais aux prières de Taizé qui ont lieu tous les 2ème mercredi soir de chaque mois à Saint Géry. J’aime beaucoup ces chants méditatifs.

Le fait de faire ma demande de baptême m’a permis de voir où était le vrai sens de la vie. Le matériel n’est pas forcément très utile.

Aujourd’hui ma foi m’aide à avancer et à prendre les bonnes décisions, elle m’accompagne. Je veux vivre pleinement dans la vérité.

 

Allison DSC03888.JPG  
Allison
Allison

Allison, 34 ans, catéchumène : « A la veille de mon baptême, ma foi grandit. Je la comprends mieux et je suis ravie d’être baptisée ! »

J’ai toujours voulu être baptisée. Ce sacrement ne m’a pas été donné enfant alors que je suis pourtant issue d’une famille catholique.

L’élément déclencheur sera la préparation au baptême de mon 5ème enfant, Etan en juin 2011. Le papa de mes quatres premiers enfants est athé et cela ne me permettait pas de lui poser la question d’éduquer nos enfants dans la foi.

Je me suis donc posé la question de l’entrée en catéchuménat à l’occasion de la préparation au baptême d’Etan. C’est là que j’ai ressenti un appel à mieux connaître Jésus. Je suis entrée en formation en octobre 2011. Nous nous réunissons toutes les 3 semaines environ.

Mon futur mari, Thierry, papa d’Etan et de Maïlyne, prépare quant à lui sa confirmation avec nous. Elle aura lieu le 15 juin à l’église de Préseau.

Ce cheminement m’a conforté dans mon envie de devenir chrétienne. Ce parcours est formidable, d’autant plus qu’enfin, je peux parler de ma foi avec celui que j’ai choisi pour mari. Il me lit des passages de la Bible et me les explique puisqu’il a suivi le caté enfant et qu’il a déjà fait sa première communion.

A la veille de mon baptême, ma foi grandit. Je la comprends mieux et je suis ravie d’être baptisée !

Mon parrain est celui choisi par mes parents depuis que je suis toute petite même s’il n’était pas encore mon parrain de baptême. Quand à ma marraine, c’est moi qui l’ai choisi, c’est ma meilleure amie et sa foi ma guidera aussi.

Veillée Pascale 2013

 

 

 

 

 

Article publié par Julien RUFIN • Publié Lundi 25 mars 2013 • 3924 visites

Actualités de l'Eglise

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune
Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a accueilli la troisième rencontre...

Commémoration : un an après la mort du Père Hamel
Un an après l'assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016), prêtre de...

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Mgr Georges Pontier : « Il y a un an, le Père Jacques Hamel était assassiné »
Déclaration de Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence...

Haut de page