retour Saint-Jean du Mont d'Anzin - Doyenné de Valenciennes - Diocèse de Cambrai
account_circle

"Quand on fête un prêtre, il faut fêter les communautés où il est envoyé"

Ce dimanche 4 novembre 2018, les paroisses Notre Dame de Bonne Espérance et Saint Jean du mont d'Anzin sont en fête pour célébrer les 20 ans d'ordination du père Bruno Callebaut !

L’assemblée est nombreuse et recueillie pour venir entourer le père Bruno qui fête aujourd’hui avec la communauté ses 20 ans de sacerdoce.

Bruno a successivement servi à Douai, dans le Pévèle, l'Amandinois, à Valenciennes et depuis septembre 2017 dans les paroisses Saint Jean du Mont d'Anzin et Notre Dame de Bonne Espérance.

C’est avec le Père Pierre DEFAUX, le père Jean-Claude MEMBRE , le père Serge HERMAN et le diacre Jacques BOUCLY que le père Bruno célèbre cette eucharistie.

Colette accueille la communauté au nom des EAP (Equipe d’Animation Paroissiale) : « Il y a 20 ans, Bruno prenait l’engagement de devenir prêtre… Nous sommes heureux de l’entourer aujourd’hui pour rendre grâce pour ces 20 années de sacerdoce. Chantons, prions en célébrant l’eucharistie que Jésus a institué. Et avec Lui et comme lui, choisissons d’aimer ».

Voici un long extrait de l'homélie du père Bruno :

" […] Mais il y a d’autres vocations en Eglise - mon premier émerveillement est la diversité des vocations, que d’hommes et de femmes j’ai rencontrés dans ces 20 ans (et plus) de notre Eglise qui répondent joyeusement aux appels qui leur sont faits. Quels dévouements, quelle patiente détermination à accomplir des tâches souvent humbles pour lesquels on est rarement remercié….

En ces 20 ans, j’ai rarement été confronté aux mesquineries, alors que nous avons tous nos travers de caractère… Dans l’Eglise, heureusement, il y a beaucoup de gentillesse, d’attention, de générosité, plus que dans beaucoup d’autres endroits…

Merci à vous tous, vous le prouvez encore aujourd’hui.

L’Eglise reconnaît douloureusement son pêché, mais sachons aussi reconnaître ce qu’il y a de sainteté en elle, en vous tous. On l’a célébré ce jeudi passé à la Toussaint.

Mon deuxième émerveillement, quand je regarde ces 20 ans de sacerdoce, concerne l’action du Seigneur en nous, ce qu’on appelle la grâce.

Si je peux rendre grâce, c’est pour en avoir déjà bien reçues !

Si j’ai pu servir, aider, soutenir, guider ces communautés, c’est que la grâce de mon ordination a été à l’œuvre.

Bien sûr, on apporte à son ministère toute sa personnalité – surtout que notre sacerdoce mobilise toute notre personne. Mais si j’ai réussi des choses, si j’ai pu servir, aider, soutenir, guider ces communautés, c’est que la grâce de mon ordination a été à l’œuvre.

Je ne suis pas un génie – si j’ai pu dire ou faire quelque chose de génial, c’est que ce n’était pas de moi… Nous prêtres, nous le sentons fortement dans le sacrement du pardon – nous donnons efficacement ce que nous n’avons pas nous-mêmes…

Mais ceux qui participent le plus à notre ministère – je pense aux équipes de funérailles et aux équipes d’aumônerie, vous devez ressentir cela aussi – surtout s’il vous arrive de prier l’Esprit Saint avant d’intervenir…

Vous sentez que je ne veux pas trop centrer les choses sur ma personne. Quand on fête un prêtre, il faut fêter les communautés auxquelles il est envoyé. Remercions le Seigneur pour tout ce qu’il continue à réaliser dans son corps qui est l’Eglise !"

La célébration s'est achevée par un verre de l'amitié servi au fond de l'église. Et la fête s'est poursuivie à la Maison du DIocèse avec le repas pris tous ensemble autour du père Bruno.

Article publié par Anne- Fleur • Publié Dimanche 04 novembre 2018 • 124 visites

keyboard_arrow_up